Poireau sauvage

poireau sauvage

Poireau sauvage (Allium polyanthum)

Le plus difficile à cueillir

Etonnamment oublié

Entre deux saveurs !

Origine de cueillette:  Drôme / Ardèche

Le poireau sauvage est une plante qui se reconnait facilement puisqu’il ressemble simplement à l’aspect de son cousin des jardins, le poireau domestique. On le trouve dans les clairières, les prairies et jachères sur des sols généralement calcaires.

Sa tige est fine et se termine par un bulbe rond, charnu, qui est beaucoup plus large que la tige. Lorsqu’on l’effeuille pour le nettoyer, on découvre un bulbe à la chaire blanche, presque nacré.

C’est la plante la plus coriace à cueillir puisqu’il faut l’extraire, l’arracher de sa terre qui est souvent compacte et caillouteuse.

CUISINE:

Pour ce qui est du goût, on retrouve “la base” du poireau, mais des notes très différentes selon qu’il soit cru ou cuit. Cru, c’est une explosion piquante ! Cuit, c’est un goût fruité, très sucré, presque mielleux. Deux goûts surprenants sur lesquels on peut jouer sans limite.

CONSERVATION:

10 jours environ, dans un bac à légume au frigo.

CONDITIONNEMENT:

Botte de 250 g

NATUROPATHIE & PETITS PLUS:

Le poireau sauvage est stimulant et diurétique. Il a aussi un effet bénéfique sur l’intestin et le transit. Il excelle dans les inflammations articulaires.